Cette page a déménagée vers notre nouveau site dédié à La Constellation de l’Ours! 

Cliquez ici pour y accéder

La Constellation de l’Ours en détail

La Constellation de l’Ours – Pourquoi ce nom?

captures400x400__0001_explorer_2Depuis la préhistoire, l’homme s’inspire des étoiles pour imaginer des histoires. Pratiquement toutes les anciennes civilisations ont développé une mythologie dont les héros étaient représentés dans les cieux par des groupements d’étoiles, appelés aujourd’hui constellations. Même de nos jours, la splendeur du ciel étoilé inspire les auteurs, les chanteurs et les animateurs de camp de vacances à créer des histoires pour nous émerveiller ou nous surprendre! L’infinité et le mystère du firmament est une source inépuisable de contes et légendes.

Notre jeu, la Constellation de l’Ours, est justement d’abord et avant tout une plateforme de création d’histoires, mettant à la disposition des jeunes des outils faciles à utiliser pour donner vie à leur imagination, tout comme l’étaient les constellations pour nos ancêtres. Notre jeu est également un instrument de partage et d’exploration de ces histoires, qui deviennent chacune une étoile au sein d’une constellation de créations qui n’attendent qu’à être découvertes.

Les ours qui, dans notre jeu, guident les joueurs pendant leurs créations et explorations sont un peu à l’image de la Grande Ourse et la Petite Ourse qui, depuis toujours, guident également les voyageurs pendant la nuit. La Constellation de l’Ours porte donc fièrement son nom ancré dans notre histoire commune.

 

Comment ça marche?

Pour l’élève, le jeu se déploie en deux modes : création et exploration. Dans le mode création, le jeu met à la disposition de l’élève un espace en projection isométrique, dans lequel il vient placer les objets de son choix sélectionnés dans une librairie classée par thèmes. Bien que l’élève puisse utiliser dans un même monde des objets provenant de thèmes différents, le classement par thèmes lui permet de rapidement trouver les bâtiments, objets et personnages qu’il recherche. Il peut assembler ces items de manière à construire, par exemple, un véritable village constitué de maisons, d’une auberge, de commerces, de parcs, etc. et habité par de nombreux captures400x400__0000_construire_zomb_buildpersonnages humains, animaux ou autres! À chacun de ces lieux, il peut associer un texte descriptif ou encore une portion narrative de son histoire. Aux personnages, il peut associer des paroles et des descriptions.

En mode exploration, l’élève crée d’abord son avatar à l’aide d’éléments graphiques mis à sa disposition. L’élève choisit ensuite un monde créé par un(e) de ses camarades de classe et le visite en y déplaçant son avatar. Alors qu’il explore les lieux, les textes narratifs et descriptifs, ainsi que les paroles des personnages, seront activés. Il pourra ainsi apprécier l’histoire qui lui est racontée de manière interactive!

Pour l’enseignant, bien que les modes de création et d’exploration soient également accessibles, le jeu s’utilise principalement en modes de configuration et de correction. Dans le mode de configuration, l’enseignant établit, par de simples boutons, les règles qui devront être respectées par les élèves dans leurs créations. Il peut ainsi imposer un nombre minimum de mots, la rédaction d’une introduction et d’une conclusion, un temps limite de création, etc.

Dans le mode correction, l’enseignant a accès à une page Web, à l’extérieur du jeu,
où sont affichés l’ensemble des textes rédigés par les élèves. Ceci lui permet de lire tous les textes sans devoir explorer les mondes et ainsi sauver du temps. Dans cette interface, l’enseignant peut corriger, faire des commentaires et suggestions à l’élève et valider que les objectifs pédagogiques ont été atteints. Nous travaillons actuellement à ajouter une fonctionnalité qui permettra à l’enseignant de récompenser le travail des élèves en leur octroyant des items graphiques uniques (bâtiments, objets, personnages, éléments d’avatar) qu’ils pourront par la suite intégrer à leurs nouvelles créations.

 

Sur quoi ça marche?

Le jeu fonctionne sur les dispositifs les plus couramment utilisés en classe : ordinateur (Mac, PC et la plupart des Chromebooks) ou tablette (Apple ou Android). Il fonctionne également sur téléphone intelligent, ce qui peut être pratique pour l’enseignant. Il existe une grande disparité dans les appareils utilisés en classe, selon les budgets alloués dans chaque école. Pour cette raison, le jeu a été conçu de manière à minimiser les besoins en mémoire et en vitesse des dispositifs utilisés. Les limites de bande passante dans les écoles ont aussi été prises en compte.

Chaque élève dispose d’un code d’accès individuel lui permettant de modifier uniquement ses propres créations. Si la classe ne dispose que d’un ou quelques ordinateurs, les élèves peuvent travailler à tour de rôle sur le même appareil, à la
période qui leur est octroyée par l’enseignant. Les mondes et avatars créés par les élèves sont sauvegardés sur un serveur externe sécurisé, et un élève peut donc travailler sur sa création à partir de n’importe quel dispositif raccordé à internet. La création peut donc être continuée à la maison si l’élève n’a pas eu le temps de terminer en classe, ou simplement parce qu’il a le goût de s’amuser!

 

Ça s’adresse à qui?

La Constellation de l’Ours vise tout d’abord un public âgé de 6 à 13 ans. À cet âge, les jeunes développent leur capacité à communiquer par l’écrit. Bien qu’ils aient une imagination débordante, les enfants du primaire ont souvent de la difficulté à trouver l’idée de départ lorsque vient le temps de rédiger un texte en classe. Le jeu, en proposant une multitude d’éléments graphiques inspirants, donne aux jeunes des pistes et un environnement motivants pour la création.

Les attentes pour les élèves en fin de 2ème cycle du primaire (8-10 ans) sont définies ainsi par le Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement Supérieur (MEES) du Québec[1] :

« À la fin du deuxième cycle, l’élève rédige régulièrement des textes variés dans différents contextes et disciplines scolaires. Ses textes comportent généralement plusieurs idées ordonnées de manière logique ou chronologique à l’intérieur d’un paragraphe ou de quelques courts paragraphes qui ne sont pas nécessairement reliés entre eux. Ses phrases, complètes et assez variées, sont parfois reliées à l’aide de connecteurs fréquents et elles tiennent compte de certaines contraintes de la syntaxe et de la ponctuation. En plus d’utiliser un vocabulaire correct et varié, l’élève orthographie correctement la plupart des mots d’usage fréquent et il effectue l’accord du déterminant et de l’adjectif avec le nom et l’accord du verbe avec le sujet dans les cas simples. Il sait également réviser et corriger son texte en recourant à plusieurs stratégies et en consultant divers outils de référence. »

captures400x400__0004_explorer_vacheLa Constellation de l’Ours permet justement aux élèves de développer leur capacité à ordonner leurs idées, puisque leurs textes doivent s’inscrire dans une histoire ayant un ordre logique et chronologique. Les objets et personnages intégrés au jeu et utilisés par les jeunes pour peupler les mondes qu’ils créent sont des sources d’inspiration pour utiliser un vocabulaire descriptif varié. Le jeu devient donc un outil particulièrement bien adapté au développement des compétences visées par le programme de formation.

Les attentes pour les élèves en fin de 3ème cycle du primaire (10-12 ans) sont quant à elles définies ainsi dans le document du MEES :

« À la fin du troisième cycle, l’élève rédige avec une certaine efficacité des textes variés qu’il sait adapter à différents lecteurs et à divers contextes, scolaires ou autres. Dans des textes comportant généralement plusieurs paragraphes, il s’exprime de façon claire, cohérente et, au besoin, détaillée, au moyen de phrases variées et souvent complexes. Il développe ses idées et les fait progresser en établissant des liens entre les phrases et entre les paragraphes au moyen de connecteurs courants et appropriés. Pour personnaliser son message et préciser sa pensée, il utilise un vocabulaire précis, varié et évocateur et il recourt de façon adéquate à la syntaxe et à la ponctuation. Il orthographie correctement les mots usuels et les verbes utilisés dans leurs formes les plus fréquentes. De plus, il effectue adéquatement les accords dans le groupe du nom de même que l’accord du verbe, de l’attribut et du participe passé avec l’auxiliaire être. Il fait également appel à des stratégies efficaces de rédaction, de révision et de correction tout en utilisant avec profit les outils de référence et les technologies à sa disposition pour améliorer ses écrits et leur présentation. »

Le jeu permet aux élèves plus âgés de créer des aventures plus détaillées, dans captures400x400__0002_explorer_mortlesquelles ils pourront s’exercer à rédiger des textes rencontrant ces attentes. L’interface de vérification disponible à l’enseignant lui permet de paramétrer plusieurs éléments (par exemple le nombre de mots minimum à utiliser), et de relire les textes de ses élèves sans avoir à explorer leurs mondes dans le jeu. Le professeur peut ainsi facilement s’assurer que les objectifs pédagogiques assignés sont atteints.

Il est à noter que La Constellation de l’Ours utilise une iconographie très simple, permettant aux plus jeunes de facilement s’y retrouver afin de créer eux aussi des aventures. Malgré le fait que leur maîtrise de la langue n’est pas aussi avancée, les jeunes de moins de 8 ans trouveront beaucoup de plaisir à créer leurs aventures! Même si leurs textes ne sont pas aussi développés, le fait de les rédiger dans une structure logique permettra à l’élève de développer des compétences qui lui seront très utiles dans ses futurs apprentissages. De plus, l’enseignant peut aussi se servir du jeu simplement pour développer le vocabulaire et l’orthographe de ses élèves, sans imposer la rédaction d’une histoire à proprement parler.

Peu importe leur âge, le fait que les élèves écrivent des textes qui seront non
seulement lus, mais « joués » par leurs camarades de classe, encourage les créateurs à se surpasser pour plaire à leur public. Cette approche développe le sentiment de compétence de l’élève, l’aidant ainsi à devenir un meilleur scripteur.

 

Bases pédagogiques

La Constellation de l’Ours est né d’une étude rigoureuse de la littérature portant sur l’intégration d’outils technologiques en classe, de groupes de discussion incluant plusieurs acteurs clés du milieu scolaire et d’une grande expertise de l’équipe autant dans le domaine des technologies que de la pédagogie. C’est par la richesse de ce travail préparatoire que se démarque notre projet de ce qui existe sur le marché. Tous les aspects du projet ont été pensés dans une même vision, produisant un produit particulièrement cohérent. Au niveau technique, les limites du matériel physique et de bande passante des écoles sont prises en considération. Du point de vue pédagogique, les concepts du jeu s’appuient sur des études reconnues dans le domaine de la psychologie de l’apprentissage, et les besoins spécifiques des enseignants, tout comme les obstacles qu’ils rencontrent dans l’implémentation de projets semblables, sont pris en compte.

Selon une étude sur l’impact des jeux en enseignement[2], la plupart des élèves considèrent que les jeux éducatifs sont fades en comparaison avec d’autres jeux qu’ils possèdent. Cette même étude et plusieurs autres démontrent que l’utilisation d’applications éducatives n’a pas de valeur éducationnelle intrinsèque. L’apprentissage se fait plutôt lorsque l’élève est réellement stimulé par l’application. L’information transite de la mémoire à court terme vers la mémoire à long terme lorsqu’un sujet réussit vraiment à capter l’intérêt du jeune et à le motiver[3]. Il suffit de captures400x400__0003_explorer_girafeparler avec un élève fan de Minecraft ou de Pokemon pour comprendre à quel point il a emmagasiné une quantité surprenante d’informations sur ces sujets, et ce sans avoir eu l’impression de faire un effort particulier de mémorisation. Il y a là une mine d’or d’opportunités pour le développement de jeux dédiés à l’enseignement.

Un jeu éducatif de grande qualité a l’avantage de réussir à capter l’intérêt des élèves qui jouent beaucoup à la maison mais peut également amener l’effet indésirable de dissuader les néophytes. Certaines études démontrent que l’élève qui n’a pas l’habitude des jeux modernes se sent mis en désavantage par rapport à ses camarades et risque de se décourager rapidement jugeant que l’écart entre lui et les autres élèves est trop grand. Nous avons travaillé très fort pour créer un jeu qui soit excitant mais qui ne demande aucune habileté préexistante. L’aspect le plus souvent mentionné lorsqu’on demande aux nouveaux joueurs d’expliquer les difficultés qu’ils rencontrent est l’organisation 3d sur une surface 2d. La Constellation de l’Ours se joue donc dans ce qu’on appelle un environnement 2.5d qui a l’avantage de permettre un effet de profondeur tout en étant très simple d’utilisation. Tous les aspects des contrôles sont pensés dans cette même optique de simplicité. L’engin de base a été testé régulièrement par des élèves de différents âges, et même des jeunes de première année qui ne jouent pas à la maison n’éprouvent pas de difficultés à explorer le jeu.

 

Motiver l’élève pour faciliter sa réussite

Des études récentes démontrent clairement que l’utilisation des TICs pour captures400x400__0005_explorer_fermel’enseignement de l’écriture favorise grandement le sentiment de réussite chez les élèves. Thierry Karsenti, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les technologies de l’information et de la communication (TIC) en éducation, rapporte[4] que « 96% des 835 élèves ayant participé à notre recherche se perçoivent comme de meilleurs scripteurs quand ils utilisent l’ordinateur pour écrire ». À la suite de ces recherches, les auteurs donnent un certain nombre de recommandations aux écoles, notamment :

  1. Accroître le nombre d’activités où les élèves écrivent des textes à l’ordinateur;
  2. Faire écrire à l’ordinateur pour améliorer la compétence à écrire des élèves;
  3. Choisir des outils technologiques et informatiques adaptés aux élèves;
  4. Motiver les élèves à apprendre le français par l’usage des technologies.

La Constellation de l’Ours répond parfaitement à ces recommandations, en donnant aux enseignants un outil qui inspire et motive les jeunes à écrire, à l’intérieur d’une interface simple d’utilisation.

Dans le cadre d’une autre recherche réalisée par l’équipe de Frédéric Guay de la Chaire de recherche du Canada en motivation, persévérance et réussite scolaires de l’Université Laval, il a été postulé que certaines pratiques pédagogiques avaient un impact positif sur la motivation envers l’écriture des élèves. L’environnement de la Constellation de l’Ours cadre très bien avec certaines de ces pratiques :

  1. La Coopération : Selon les recherches du Professeur Guay, la motivation envers l’écriture serait favorisée lorsque les élèves partagent leurs connaissances et leurs idées avec leurs pairs tout en recevant des rétroactions de la part de leur enseignant. La Constellation de l’Ours est justement un outil de création littéraire où les jeunes partagent leurs œuvres, tout en obtenant une rétroaction directe de l’enseignant.
  2. Les activités signifiantes : Pour être signifiante, une activité doit avoir un but, une utilité et un destinataire réels. Les histoires créées par les élèves dans La Constellation de l’Ours sont explorées de manière interactive par leurs camarades de classe. Le fait de voir ses amis jouer dans son histoire représente une motivation incroyable pour un élève.
  3. Le soutien à l’autonomie : Il est recommandé que l’enseignant prenne en considération la perspective des élèves et leur offre la possibilité de choisir des activités d’apprentissage. Dans la Constellation de l’Ours, l’élève est maître de ses choix pour la rédaction de son histoire, à la fois en termes du thème choisi que du style (narratif, dialogue, descriptif).

 

Références :

[1] Programme de formation de l’école québécoise, Éducation préscolaire, Enseignement primaire, Gouvernement du Québec, 2006, p.79

[2] Sherry, J. L. (2013). The challenge of audience reception: A developmental model for educational game engagement. New directions for child and adolescent development, 2013(139), 11-20.

[3] Otmakhova, N., Duzel, E., Deutch, A. Y., & Lisman, J. (2013). The hippocampal-VTA loop: the role of novelty and motivation in controlling the entry of information into long-term memory. In Intrinsically motivated learning in natural and artificial systems (pp. 235-254). Springer Berlin Heidelberg.

[4] Karsenti, T. P. (2015) Usages didactiques des technologies de l’information et de la communication (TIC) pour soutenir le développement de la compétence à écrire des élèves du primaire en milieu défavorisé, Rapport de recherche intégral dans le cadre du Programme de recherche sur l’écriture